Présentation de l'ALECSO

Présentation de l'ALECSO

Création de l'Organisation

L'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences (ALECSO) est une organisation spécialisée dont le siège se trouve à Tunis, qui agit au sein de la Ligue des Etats arabes et s'occupe principalement de développer les domaines de l'éducation, de la culture et de sciences sur les plans régional et national et de coordonner, sur ces deux plans, les actions communes des Etats arabes membres. Cette organisation a été créée en vertu du troisième article du Pacte de l'unité culturelle arabe et sa création a été officiellement annoncée au Caire le 25 juillet 1970.

L'objectif escompté par la création de l'Organisation, comme stipulé dans le premier article de sa Constitution, est de créer les conditions nécessaires à l'unité de pensée entre les différentes parties du monde arabe par le moyen de l'éducation, la culture et les sciences et d'y élever le niveau culturel afin qu'il accomplisse son devoir dans l'accompagnement de la civilisation mondiale et la participation active à sa construction.

Dan le cadre de cet objectif général, l'Organisation arabe pour l'éducation, la science et la culture assure une série de missions dont les principales sont de veiller à élever le niveau des ressources humaines dans les pays arabes, de promouvoir les moyens de développer l'éducation, la culture, la science, l'environnement et la communication dans ces pays, de développer la langue arabe et la culture arabo-musulmane dans le monde arabe comme à l'extérieur de ce monde et de jeter des ponts entre cette culture et les autres cultures du monde dans un but de dialogue et de coopération.

Mission de l'Organisation

L'ALECSO a pour mission de rehausser l'homme arabe à travers la promotion des moyens de développement de l'éducation, de la culture et de la science et l'établissement de relations de dialogue et de coopération avec les autres cultures à travers le monde.

Une famille de 22 membres  

L'ALECSO réunit 22 Etats arabes en tant que membres :

L'organisation juridique et administrative de l'ALECSO :

Le cadre organisationnel de l'ALECSO comporte les composantes suivantes :

  1. Le cadre juridique : Il est représenté par l'Assemblée générale qui se réunit une fois tous les deux ans et le Conseil exécutif qui organise trois réunions ordinaires au moins durant chaque session budgétaire.
  2. Le cadre exécutif : Il réunit le Directeur général élu par l'Assemblée générale pour un mandat de 4 ans renouvelable une fois et le Directeur général adjoint.
  3. Le cadre technique et administratif :
  • le Bureau du Directeur général, le Secrétariat du Conseil exécutif et de l'Assemblée générale
  • la Direction de l'éducation
  • la Direction de la culture
  • la Direction des sciences et de la recherche scientifique
  • la Direction des informations et de la communication
  • a Direction des affaires administratives et financières.

      4.Les organes extérieurs :

  • Institut des recherches et des études arabes (Le Caire)
  • Institut du manuscrit arabe (Le Caire)
  • Bureau de coordination de l'arabisation (Rabat
  • Institut international de Khartoum pour la langue arabe (Khartoum)
  • Centre arabe pour l'arabisation, la traduction, l'écriture et l'édition (Damas).

Les Etats membres sont en rapport avec la Direction générale de l'Organisation à travers leurs Commission nationales de l'éducation, de la culture et des sciences.

Une méthode de planification :

L'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences s'appuie, dans son action et la réalisation de ses programmes et de ses activités, sur la planification stratégique. C'est dans ce but qu'elle a préparé le plan stratégique pour les années 2017-2022 qui Comporte les orientations nouvelles de ses programmes et de ses activités futures. Ce plan a opté pour huit axes dont émanent des programmes et des activités complémentaires qui assurent la communication transversale entre les directions et les organes extérieurs. De même, il s'est basé sur de nombreuses directives de conception, de planification et d'exécution en plus de directives prenant en compte la réalité, ce qui facilite la coopération entre les instances chargées de l'exécution. Les grands axes de ce plan sont les suivants :

-         Relever les défis auxquels est confronté le monde arabe dans les domaines de la pensée et de la culture.

-         Servir la langue arabe, développer son enseignement et son apprentissage et la diffuser compte tenu d’évolutions et des défis.

-         Relever les défis auxquels est confrontée la sécurité nationale arabe.

-         Lutter contre l'analphabétisme dans le monde arabe.

-         Développer et dynamiser les relations entre les médias modernes et l'enseignement.

-         Concrétiser le rôle des ONG dans l'éducation.

-         Améliorer le rendement de l'Organisation et le renforcement de sa qualification.

-         Elever la compétence dans l'exploitation de la science, de la recherche scientifique et de la technologie.

 A partir de là, l'Organisation a commencé à réaliser des projets relevant de ces axes et susceptibles de concrétiser les priorités tracées dans chacun des secteurs d'activité de l'Organisation, l'éducation, la culture, les sciences et la recherche scientifique, la communication et les informations et ce à partir de la session budgétaire du biennum 2017-2018 qui comporte le priorités de l'action de l'Organisation au début du XXIe siècle.

Pour l'amélioration de la qualité de l'enseignement :

Les principales priorités de l'Organisation dans le domaine de l'éducation consistent à garantir l'enseignement pour tous en tant que droit humain, pourvoir l'apprenant des outils de la connaissance, évaluation et appropriation, analyse, explication, production et exploitation du savoir, lui fournir les habiletés et les compétences propres à développer la productivité de l'être humain, à renforcer son rôle et sa participation dans la création du changement et du développement, renforcer les capacités des Etats arabes dans la collecte et l'utilisation des informations ainsi que dans l'élaboration de politiques d'enseignement, le développement de politiques de formation de l'enseignant arabe pour l'enseignement pré-universitaire, le renforcement des capacités dans le secteur de l'élaboration des politiques, de la planification et de la gestion de l'enseignement, l'amélioration de la qualité de l'enseignement dans tous ses cycles. Outre cela, il y a l'intérêt accordé à l'éducation de la jeune fille arabe afin de réaliser l'égalité des chances entre tous le citoyens arabes, l'importance dévolue à la gestion de l'enseignement en situation de crise, la promotion de l'enseignement et de l'apprentissage de la langue arabe à travers son enseignement aux locuteurs d'autres langues, l'utilisation des technologies de l'enseignement dans le développement de l'enseignement et de l'apprentissage de la langue arabe, l'amélioration du niveau des enseignants des jardins d'enfants, l'amélioration des compétence internes de l'enseignement de base à travers l'élimination progressive du redoublement et du décrochage scolaire et ce par le développement de la qualité de l'enseignement, des méthodes et procédés, la participation des apprenants à l'opération d'enseignement, le développement des procédés d'évaluation, l'amélioration du taux d'encadrement, l'encouragement de l'éducation des filles à travers la participation de leurs tuteurs à l'opération éducative, le développement des programmes d'éducation des adultes afin de concrétiser le principe de la formation continue et de l'apprentissage tout au long de la vie, le développement de programmes et des méthodes de l'enseignement technique et professionnel conformément aux critères internationaux, l'insertion des technologies modernes de l'information et de la communication dans l'enseignement et l'apprentissage, l'amélioration du niveau d'entrée dans l'enseignement supérieur avec la garantie de l'égalité des chances entre les deux sexes et les différentes catégories sociales par l'extension des universités ouvertes et virtuelles et le recours à l'enseignement à distance, la poursuite de l'intérêt accordé aux apprenants ayant des besoins spécifiques, le renforcement du rôle du système éducatif dans l'approfondissement de la culture nationale et arabe et de la conscience des grandes causes arabes

L'Observatoire de l'ALECSO

Il a été créé dans le cadre du ""Plan de développement de l'éducation dans le monde arabe"" et les fonctions suivantes lui ont été dévolues :

-         Observation et suivi des situations de l'enseignement dans le monde arabe.

-         Repérage et généralisation des expériences et programmes réussis.

-         Prévision des changements dans le domaine de l'éducation et de l'enseignement.

-         Publication d'un rapport annuel sur les situations de l'enseignement dans le monde arabe.

-         Contribution à la production d'études, de guides et de référentiels.

-         Elaboration d'une banque de données sur la réalité de l'éducation et de l'enseignement dans le monde arabe.

-         Analyse et exploitation des données dans les recherches et les études.

-         Création d'un organe pour les indicateurs éducatifs arabes.

Cet observatoire a publié :

-         sept bulletins statistiques relatifs à l'enseignement dans le monde arabe, l'alphabétisation et l'éducation d’adultes.

-         un rapport sur l'enseignement dans le monde arabe pour l'année 2012.

Vers un nouveau discours culturel :

L'Organisation œuvre, dans le domaine de la culture, à élaborer un nouveau discours culturel où cohabitent les impératifs de l'enracinement identitaire avec les exigences imposées par la vie au cœur de l'époque actuelle. Dans ce cadre, elle se préoccupe de la sauvegarde du patrimoine arabo-musulman, sa protection et sa fonctionnalisation et ce à travers les efforts conjoints de la Direction de la culture, de l'Institut des manuscrits arabes du Caire et du Programme de protection du patrimoine matériel et immatériel ainsi qu'à travers l'exécution des décisions de la Conférence des ministres arabes responsables des affaires culturelles et du Congrès cyclique de l'archéologie et du patrimoine civilisationnel. L'Organisation s'intéresse également à l'encouragement des créations arabes contemporaines dans les différents secteurs de la pensée, de la littérature et de l'art à travers la mise en valeur de ces créations, la tenue d'expositions, l'organisation de concours et l'octroi de prix.

L'Observatoire du patrimoine architectural et urbanistique dans les pays arabes :

La création de cet observatoire s'est faite en exécution de la décision de la Conférence de ministres arabes en charge des affaires culturelles dans le monde arabe dans sa session organisée à Manama au Royaume du Bahreïn et en exécution de la mission confiée à l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences par le Conseil économique et social de la Ligue de Etats arabes.

L'Observatoire sera l'instrument technique d'exécution du Pacte de la Ligue des Etats arabes pour la sauvegarde et le développement du patrimoine architectural dans les Etats arabes ainsi qu'une banque de données renforçant les capacités de l'Organisation - en tant qu'instance technique - dans le domaine du conseil et de l'assistance technique aux Etats arabes à travers la mise à profit de expertises académiques et professionnelles dans les différents secteurs de la documentation, de la formation, de la formation de capacités, de l'évaluation, de l'information, de la législation et de la planification urbaine au service des villes dans les Etats arabes, de la préservation de leurs monuments historiques face à la dégradation et à la destruction dans le régions qui connaissent des conflits armés de sorte que le patrimoine culturel et la culture soient une composante essentielle dans le développement urbain durable dans les Etats arabes à l'horizon 2030.

l'eau, l'environnement, l'énergie : de priorités absolues:

 L'Organisation a choisi de consacrer une part de ses activités dans le domaine des sciences et de la recherche scientifique aux secteurs prioritaires dans le monde arabe comme l'eau, la lutte contre la désertification et les énergies nouvelles et renouvelables. Elle s'est préoccupée, d'un autre côté, du renforcement du rôle de la recherche scientifique dans les économies arabes, de la mise à contribution des cerveaux arabes expatriés, de la production de programmes de traitement automatique de la langue arabe et de l'enrichissement du contenu de l'enseignement universitaire en langue arabe. Elle s'est orientée, dan ce domaine, vers la production de plans, d'études, de stratégies, de cycles de formation, de CD-roms, d'ouvrages, de guides de référence et d'atlas...

  1. Pôle d'expertise et centre d'information: L’Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences assume un rôle de pôle d'expertise dans le monde arabe pour tout ce qui concerne l'éducation, la culture, les sciences et la communication. Dans ce cadre, elle propose les projections futures pour le développement de ces secteurs, prépare les études nécessaires et offre conseil et assistance aux Etats membres de même qu'elle publie régulièrement des ouvrages statistiques, des guides bibliographiques, des rapports cycliques sur le développement de l'éducation, de la culture, des sciences, de l'information, de la communication et de l'alphabétisation dans les Etats membres. Elle le fait également à travers les annales qu'elle publie dans le but d'offrir des données aux Etats arabes afin que ceux-ci en tirent profit.
  2. Suppression du fossé numérique à travers les moyens technologiques modernes: Dans le secteur de la communication et de l'information, l'Organisation œuvre à contribuer à combler le fossé numérique qui sépare le monde arabe du monde développé et ce à travers l'étude de ce phénomène et la proposition des solutions adéquates pour l'affronter ainsi qu'en assistant les Etats membres à adopter les meilleures politiques dans ce domaine. De même, elle œuvre à faciliter l'utilisation de technologies de communication et d'information pour les finalités éducatives, culturelles et scientifiques dans le monde arabe. La société de l'information et du savoir est en effet une réalité mondiale qui s'est imposée et qui n'admet ni d'être ignorée ni d'être niée. Elle met en face de notre monde arabe des défis nouveaux pour que celui-ci possède les sciences, maîtrise les technologies modernes et les connaissances à la perfection afin que l'homme arabe soit producteur et non simple consommateur de technologie, ce qui coïncide parfaitement avec la mission au service de laquelle l'Organisation a été créée, la promotion de l'homme arabe à travers les moyens du développement éducatif, culturel et scientifique et l'instauration de voies de dialogue et de coopération avec les autres cultures à travers le monde. L’Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences a accordé, parmi les programmes et les projets qu'elle réalise, l'intérêt nécessaire à cet aspect afin d'atteindre les objectifs visés. Elle est en effet tout à fait consciente du plus qualitatif que représentent les technologies de l'information et de la communication dans la réalisation de cette mission. Partant, elle a pris l'initiative, depuis début 2015, de lancer une série de projets et d'activités renouvelées conformes à sa vision d’avenir, dans le but de devenir une organisation moderne qui suit et utilise les réalisations les plus récentes des technologies de l'information et de la communication pour réaliser ses tâches avec plus d'efficacité et d'efficience. On citera, parmi ces projets, le projet de promotion de applications mobiles arabes (ALECSO Apps), le projet de ressources éducatives accessibles ( Open Educational Ressource OER), le projet d'utilisation de la technologie de la cloud informatique au service de l'enseignement et de l'apprentissage ( Cloud computing), le projet des cours ouverts d'Internet à haute attractivité ( Masive Open Online Course moocs),, le projet de renforcement de l'accessibilité numérique des handicapés (accessibility), etc. Il s'agit là de projets complémentaires qui se croisent dans leur fonctionnalisation des technologies de l'information et de la communication, dans leur utilisation de ces dernières comme facteur principal de développement des systèmes éducatifs dans les Etats arabes et dans l'amélioration de leur rendement afin qu'elles soient un élément efficient dans la réalisation du développement durable et la promotion de l'homme.
  3. Unité de la recherche et de la prospective :L’Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences, parmi ses nombreux rôles, assume celui d'un centre avancé de recherche et de prospective. Ce rôle est surtout joué par l'Institut de recherches et d'études arabes du Caire qui se charge de préparer le études stratégiques et prospectives sur les questions principales qui préoccupent le monde arabe sur les plans politiques, économiques et sociaux. Cette activité de l'Institut va de pair avec la formation de générations successives de chercheurs spécialisés dans les causes du monde arabe. Cette orientation prospective s'est renforcée par la création, au sein de la structure de l'Organisation, d'une unité actuellement en préparation qui s'occupe des études prospectives liées au monde arabe et à son environnement international.
  4. Politiques arabes communes :
    1. Afin de coordonner les politiques des Etats membres et de planifier l'action arabe commune dans les domaines de l'éducation, de la culture et des sciences, l'Organisation tient, de façon régulière, une série de conférences ministérielles  

-       La conférence des ministres en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le monde arabe.

-       La conférence des ministres de l'éducation et de l'enseignement dans le monde arabe.

-       La conférence des ministres en charge des affaires culturelles dans le monde arabe.

Elle organise également un certain nombre d'autres conférences cycliques parmi lesquelles :

-       Le congrès de l'archéologie et du patrimoine civilisationnel.

-       Le congrès d'enseignement aux adultes.

-       Le congrès de l'arabisation.

-       La conférence des ministres en charge de l'enseignement technique et professionnel dans le monde arabe.

Ces conférences proposent des moyens de rapprochement, de coordination et de coopération entre les Etats membres ainsi que des modalités de rénovation et de développement dans les domaines concernés.

  1. Un intérêt spécifique dévolu à la langue arabe :
    1. :La langue arabe occupe un rang important parmi les priorités de l'Organisation et ce en tant que vecteur de l'identité et véhicule de la culture arabo- musulmane. Dans ce sens, l'Organisation a œuvré au développement des programmes, des manuels et des méthodes d'enseignement de cette langue. Elle a de même réalisé le "projet de promotion de la langue arabe en vue de s'orienter vers la société de la connaissance" qui a été approuvé par le Sommet arabe ( Damas, 2008) dans le but de consolider la langue arabe et de lui donner un statut adéquat dans les société arabes à l'ère de l'information et de la communication. L'Organisation, dans ce cadre, a procédé à l'élaboration de programmes, à la rédaction de manuels et de guides, à la proposition de plans de formation et des moyens modernes d'enseignement et ce pour promouvoir la langue arabe et développer ses programmes d'enseignement.  L'Organisation a publié : 

-       Les six tomes de L'arabe est ma langue.

-       La Politique linguistique arabe. 

-       Le Plan général d'arabisation de l'enseignement. 

-       Les Causes et les origines de la dégradation du niveau d'enseignement de la langue arabe dans le monde arabe. 

-       Le contenu numérique arabe sur la toile (Internet) Un programme de développement de l'enfant dans le cycle de l'éducation précoce. 

-       Un guide de référence pour le développement des compétences linguistiques chez les enseignants de la langue arabe dans l'enseignement supérieur. 

-       Un guide de référence pour la fondation d'institutions spécialisées dans la promotion de la langue arabe. Une Banque de données de la langue arabe.

  1. Enseignement de la langue arabe aux locuteurs d'autres langues:
    1. L'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences accorde un intérêt particulier au sujet de l'enseignement de la langue arabe aux locuteurs d'autres langues, intérêt qui s'est concrétisé dans la création de l'Institut international de Khartoum pour la langue arabe, spécialisé dans la formation, la qualification et l'entraînement de spécialistes de l'enseignement de la langue arabe, la contribution à l'organisation de sessions de formation au siège de l'Institut ainsi que dans le Etats africains en confiant cette mission aux experts en langue arabe. Dans le but d'appuyer l'enseignement de la langue arabe aux locuteurs d'autres langues, l'Organisation a pris l'initiative d'élaborer le Manuel de base de l'enseignement de l'arabe aux locuteurs d'autres langues en trois tomes et avec le accessoires que sont le Guide de l'enseignant, le Dictionnaire de soutien en cinq langues, des enregistrements audio, un CD-rom. Ce manuel a contribué à la diffusion de la langue arabe et il a été adopté dans les départements de langue arabe d’universités étrangères.
  2. Encyclopédie des grandes figures de savants et d'hommes de lettres arabes et musulmans :
    1. L' Encyclopédie des grandes figures de savants et d'hommes de lettres arabes et musulmans est considérée comme l'un des principaux travaux de référence que l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et le sciences a tenu à réaliser. Elle a constitué une mutation qualitative dans la production de l'Organisation, soit au vu du volume du travail exposé et de son importance dans le parcours de la civilisation humaine soit au niveau des finalités qui lui sont dévolues, celles de combler un important vide cognitif dans le système de références disponibles sur la culture arabo-musulmane dans les différents domaines de la connaissance. Ces finalités pourraient être résumées dans ce qui suit : 

-       Faire connaître au monde la civilisation des Arabes ainsi que les contributions de leurs penseurs, célébrer leur souvenir, mettre en évidence leurs créations et les mettre à disposition de l'homme arabe afin de l'inciter au                 dévouement et à l'effort.

-        Archiver ces contributions, mettre en lumière leur rôle pionnier au niveau mondial et représenter consciencieusement l'importance de la civilisation arabo-musulmane dans l'histoire de la science dans le monde.

-        Former une nouvelle conscience chez la jeunesse arabe comme chez le commun des intellectuels pour consolider leur confiance dans le patrimoine arabe et son rôle dans le développement de la connaissance.

-       Offrir une source scientifique arabe fiable qui soit une référence sûre pour les professeurs, les chercheurs et les étudiants.

-       Octroyer une opportunité aux savants et chercheurs arabes d'écrire leur histoire culturelle et civilisationnelle de leur propre point de vue et de corriger les erreurs qui ont entaché cette histoire sciemment ou par ignorance.

-       Rejoindre les nations qui ont achevé la publication les encyclopédies portant sur leur civilisation.      Il a été publié, jusqu'à fin 2015, 24 tomes de cette encyclopédie couvrant des entrées des 19 lettres initiales, de la lettre "hamza" (A) à la lettre "Ayn". Le nombre de figures illustres présentées a atteint 4120.

  1. La collection des arts picturaux :  
    1. :L'Organisation a publié un certain nombre de collections couvrant des domaines divers liés à ses secteurs de spécialisation. On peut citer parmi ces collections :

-         La collection de l'art islamique (3 tomes).

-         La collection de livres d'art pictural arabe (16 titres parus jusqu'à fin 2016).

-         La collection des histoires des villes palestiniennes (21 ouvrages).

-         La collection " Le livre arabe" paraissant dans le cadre du projet arabe " Lecture pour tous" (10 titres).

-        Phares de la civilisation arabe et musulmane (en arabe et allemand).   

  1. Ouvrages de référence :

 Dans le cadre du soutien à la rédaction de manuels scolaires et du rapprochement, à l'échelle arabe, entre les contenus de certaines matières d'enseignement, l'Organisation a préparé une série d'ouvrages et de guides de référence dont on peut citer :

-       Le livre référence de géographie d'une patrie arabe sans frontières (4 tomes).

-        Le livre référence d'histoire de la nation arabe (7 tomes).

-        Le livre référence de mathématiques pour le cycle de l'enseignement de base dans le monde arabe (4 tomes).

-        Le livre référence de sciences complémentaire pour le cycle de l'enseignement de base dans le monde arabe (4 tomes).

-        Le livre référence de l'enseignement environnemental pour les cycles de l'enseignement général.

-        Le livre référence de chimie pour le cycle secondaire dans le monde arabe (6 tomes).

-        Le livre référence de règles de la langue arabe pour les cycles de l'enseignement général.

-        Les livres références sur la Palestine et la cause palestinienne (primaire, préparatoire, secondaire).

  1. Périodiques publiés par les organes extérieurs :

Revue des recherches et études arabes (semestrielle) - Revue de l'Institut des manuscrits arabes (semestrielle) - Revue de la langue arabe (annuelle) - Revue de l'arabisation (semestrielle). Revue arabe des études linguistiques -semestrielle)

  1.   Une participation efficiente au mouvement d'arabisation : 

La question de l'arabisation est considérée comme prioritaire dans les programmes et activités de l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences. Dans ce sens, l'Organisation contribue sérieusement au mouvement d'arabisation de la terminologie scientifique et technologique grâce aux efforts du Bureau de coordination de l'arabisation de Rabat qui édite une série de dictionnaires comprenant les termes arabes unifiés dans de nombreuses sciences exactes et humaines et dans un certain nombre de domaines technologiques. Il a ainsi publié plus de 38 dictionnaires dans diverses spécialités.

    Ces dictionnaires couvrent, à titre d'exemples, la linguistique, la physique générale et nucléaire, les mathématiques, l'astronomie, la chimie, la science de la santé, le corps humain, la musique, l'archéologie et l'histoire, la géographie, le commerce et la comptabilité, l'énergie renouvelable, le pétrole, l'environnement, le génie mécanique, les technologies éducatives, les arts picturaux, la météorologie, la pharmacie, l'informatique, la médecine vétérinaire, etc.

Dans le cadre de l'arabisation également, l'Organisation accorde un intérêt particulier au cycle de l'enseignement supérieur et ce à travers le Centre arabe d'arabisation, de traduction, d'écriture et de publication de Damas dont l'une des prérogatives est de tenir régulièrement un congrès sur l'arabisation de l'enseignement supérieur dans le but de suivre et de soutenir les politiques arabes dans ce domaine. Le Centre veille également à arabiser les ouvrages universitaires de référence dans les différentes branches de la science et de la technologie afin de pourvoir l'étudiant et le professeur de références arabes. Ce centre a édité jusqu'à présent 160 ouvrages et il édite également une revue semestrielle, L'Arabisation, consacrée à la publication des études et recherches spécialisées dans l'arabisation et le développement de l'enseignement supérieur dont cinquante numéros ont été publiés jusqu'à présent.

  1. La formation et le recyclage des ressources humaines :

     L'Organisation arabe de l'éducation, de la culture et de sciences mène des activités d'habilitation et de formation qui intéressent en particulier :

-         La formation des enseignants de langue arabe aux locuteurs d'autres langues à l'Institut international de Khartoum pour la langue arabe.

-         La formation de chercheurs à l'Institut des recherches et études arabes du Caire.

-         La formation des enseignants de langue arabe à Djibouti, en Somalie et dans les îles Comores.

-         La formation des professionnels et des formateurs dans les domaines liés aux spécialités de l'Organisation (l'enseignement aux adultes, la sauvegarde des manuscrits, la préservation des objets archéologiques, les bibliothèques, la documentation et l'information, la télédétection, les énergies renouvelables, les ressources aquatiques, la recherche scientifique, la protection de l'environnement...).

-        La production de matériaux, de guides, de modules d'enseignement et de formation dans les différents domaines.

-         Des programmes de formation spécifiques pour l'élaboration de programmes de langue arabe.

-         Des programmes de formation pour l'élaboration de programmes informatiques pour l'enseignement et l'apprentissage de la langue arabe.

       Parmi les réalisations pilotes dans ce sens, on peut citer les modules d'enseignement et de formation évoluées sur les énergies renouvelables, les cellules solaires, le chauffage solaire, ainsi que des modules de formation pour les membres du cadre enseignant des universités arabes.

  • En vue de réaliser l'une des priorités de son action liées à l'élévation du niveau des ressources humaines dans le monde arabe, l'Organisation a créé une unité de formation qui se charge d'organiser des sessions de formation dans différents domaines et qui a commencé à réaliser cette activité au siège de l'Organisation et dans les Etas arabe, en collaboration et coordination avec les commissions nationales.
  1. Développement des ressources propres (autofinancement) de l'Organisation et offre de services de formation : Par souci de développer les ressources propres de l'Organisation, une stratégie a été élaborée dont l'objectif est de diversifier les sources de financement des différentes activités à réaliser. Ce plan a permis de délimiter un ensemble d'axes de travail dont les plus importants sont l'exploitation des espaces du siège permanent de l'Organisation, l'offre de services d'enseignement, de formation et de certification, la production de contenu papier,  numérique et télévisuel, la recherche de financements et de dons provenant de donateurs régionaux et nationaux et l'incitation au payement des contributions dues par les Etats par le recours à des solutions nouvelles.

   L'ALECSO a commencé la réalisation de ce plan depuis octobre 2016, à travers l'ouverture des espaces de son siège permanent pour l'organisation de séminaires et d'activités d'entreprises des secteurs public et privé mais également à travers l'offre de sessions de formation de haut niveau dans ses secteurs de spécialité, sessions auxquelles ont participé des experts et des chercheurs de plusieurs pays arabes. Elle tâche actuellement de généraliser     ces sessions de façon à les organiser à l'avenir hors du pays du siège chaque fois qu'une demande est déposée dans ce sens.

  1. Un dialogue ouvert avec les cultures et les civilisations : Partant d'une foi inébranlable dans l'importance du dialogue des cultures et des civilisations dans le rapprochement des peuples et la création de rapports d'intercompréhension avec autrui, l'Organisation a tenu une série de          colloques dans le but d'instaurer des traditions de dialogue entre la culture arabe et les autres cultures. Parmi ces colloques, on peut citer :
    • Le colloque "Dialogue entre la culture arabe et les autres cultures"
    • Le colloque "Dialogue entre la culture arabe et la culture chinoise"
    • Le colloque "Dialogue entre la culture arabe et les cultures africaines (Cape Town, Afrique du Sud,
    • Le colloque "La culture arabo-musulmane dans la région du Sahel africain, dans le passé, au présent et à l'avenir"
    • Le "Congrès arabo-européen pour le dialogue des cultures" (Paris,)
    • Le colloque "Dialogue arabo-ibéro américain"
    • Le colloque "Dialogue arabo-russe" (Hammamet).
    • Le colloque "Rôle des médias dans la communication culturelle entre les Arabes et l'Occident" (Pari),
    • Le colloque "Dialogue arabo-allemand" (Berlin,).
    • Le colloque " Dialogue arabo-latin" (Palerme,).
    • Le deuxième colloque " Dialogue arabo-russe" (Kazan,).
    • L'un des principaux congrès qui ont été organisés dans ce domaine est un congrès préparatoire du" Congrès général de l'alliance des civilisations".
    • L'Organisation poursuit son intérêt pour le dialogue culturel avec autrui à travers la signature de conventions, l'encouragement des rencontres directes et l'octroi de prix dans les domaines de la traduction et de l'arabisation.
  2. Les prix de l'Organisation : Dans le cadre du souci de l'Organisation d'encourager les chercheurs et créateurs arabes, en particulier les jeunes, celle-ci accorde un intérêt particulier à l'octroi de prix dans des domaines différents comme les sciences, la culture, la traduction, les manuscrits, les études arabes, l'arabisation, la technologie de l'information et de la communication. Parmi ces prix, on peut citer :
    • Le prix Ibn Khaldoun-Senghor pour la traduction.
    • Le prix de l'ALECSO pour la création et l'invention technique des jeunes chercheurs dans le monde arabe.
    • Le prix de l'ALECSO pour les applications mobiles.
    • Le prix de la jeunesse arabe.
    • Le prix du manuscrit arabe.
    • Le prix arabe du patrimoine.
    • Le prix arabe du jeune créateur.
  3. La coopération multilatérale arabe et internationale :La coopération arabe et internationale entre dans le cadre d'une stratégie globale et cohérente qui conduit l'action et les activités de l'Organisation dans son environnement régional et international. Cette coopération lui permet     d'avoir une présence effective dans les espaces arabes et internationaux en rapport avec ses secteurs de spécialité et lui s’offre l'occasion d'éviter le double emploi et la réduplication des efforts fournis par des instances différentes dans la région arabe à la poursuite des mêmes objectifs et pour la réalisation des mêmes activités en faveur de mêmes bénéficiaires.

Dans le cadre de cette coopération, l'Organisation est liée par des conventions et des protocoles d'entente avec un certain nombre d'organisations et d'instances internationales, arabes et internationales dont l'UNESCO, l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO), L'Association internationale de la Da'wa (l'appel) islamique, L'Union des radios des Etats arabes, la Fondation de la pensée arabe, le Bureau de l'éducation arabe des Etats du Golfe, l'Institut du monde arabe de Paris, l'Organisation internationale de la Francophonie, le Conseil de l'Europe, la Chambre de commerce arabo-française, l'Institut orientaliste de l'Académie russe des sciences, l'Union latine, la  Fondation du patrimoine andalou (Espagne), L'Union arabe des hommse de lettres et des écrivains arabes, l'Organisation de la femme arabe, la Fondation allemande Conrad Adenauer,  l'Association de développement de l'éducation en Afrique, l'Union arabe des bibliothèques et de l'information, l'Union des éditeurs arabes, l'Union des diffuseurs arabes, l'Union internationale des communications, l'Organisation internationale des handicapés, l'Organisation des villes arabes, le Conseil mondial de la langue arabe, le Conseil mondial des musées, la Bibliothèque d'Alexandrie, l'Académie bulgare des sciences, l'Université de Malte,  l'Université des études étrangères à Pékin, la Fondation al-Hariri, la Fondation du quartier culturel Catara, le Centre mondial pour la préservation de la propriété culturelle et d'autres.

  1. Des moyens d'action modernes:L'Organisation a accompli, depuis le début de l'année 2001, un saut qualitatif dans la modernisation de ses moyens d'action en tenant compte des évolutions qu'ont connues, à l'échelle mondiale, les domaines de l'information et de la communication, et ce à la recherche de la plus grande efficacité dans l'accomplissement de sa mission. Ceci se réalise à travers l'installation et la sécurisation des réseaux informatiques, le développement des systèmes et des sites internet, l'élaboration de différentes banques de données, l'informatisation du travail administratif par la construction d'un système d'information complémentaire et intégré qui aide à la bonne gestion des ressources et augmente le rendement administratif.

 

  1. La bibliothèque :La bibliothèque de l'Organisation comporte un fonds de plus de 6000 titres et une salle de lecture équipée des moyens les plus modernes au service des utilisateurs, qu'il s'agisse d'étudiants ou de chercheurs, lui est annexée.

 

 

 Adresse de l'Organisation :

Avenue Mohamed Ali Akid, Centre urbain Nord, B.P. 1120, République tunisienne

-         tél : 0021670013900

-         fax : 0021671948668

-         Site web : www.alecso.org.tn

-         Courrier électronique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

-         Facebook: https://www.facebook.com/alecso.org

Organes extérieurs relevant de l'Organisation :

Institut des recherches et des études arabes :

1, avenue de l'Union des avocats arabes ( ex avenue Attulumbat), Garden City, B.P. 229, Le Caire, République arabe d'Egypte

  • tél : 0020227951648
  • fax : 0020227962541
  • Courrier électronique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Site web : www.iars.net

 Institut des manuscrits arabes :

1, avenue Chihab, B.P. 87 Mohandissin, Doqqii, Guiza, Le Caire, République arabe d'Egypte

  • tél :/ fax : 00202 37616401 37616402 00202

Bureau de coordination de l'arabisation :

82 zankat Oued Ziz -B.P. 290 Agdal, Rabat, Royaume du Maroc

  • tél : 00212 537772422 / fax : 00212 537772426
  • Courrier électronique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser./ arabization.org.maCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Institut international de Khartoum pour la langue arabe :

Dioum echarkia, Khartoum, République du Soudan B.P. : 13257

  • Code postal : 11111
  • tél : 00249155299255
  • fax : 00249155299155
  • Courrier électronique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Site web : www.alecsolugha.org

Centre arabe d'arabisation, de traduction, de rédaction et de publication

B.P. 3752, Damas, République arabe syrienne

  • tél : 00963113334876
  • fax : 00963113330998
  • Courrier électronique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser./
  • Site web : www.acatap.org

Bureau permanent de l'ALECSO auprès de l'UNESCO, Paris :

1 rue Miollis – 75732 Cedex 15 Paris / France

  • tél: 0033145682720
  • Courrier électronique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Par souci de développer les ressources propres de l'Organisation, une stratégie a été élaborée dont l'objectif est de diversifier les sources de financement des différentes activités à réaliser. Ce plan a permis de délimiter un ensemble d'axes de travail dont les plus importants sont l'exploitation des espaces du siège permanent de l'Organisation, l'offre de services d'enseignement, de formation et de certification, la production de contenu papier, numérique et télévisuel, la recherche de financements et de dons provenant de donateurs régionaux et nationaux et l'incitation au payement des contributions dues par les Etats par le recours à des solutions nouvelles.

   L'ALECSO a commencé la réalisation de ce plan depuis octobre 2016, à travers l'ouverture des espaces de son siège permanent pour l'organisation de séminaires et d'activités d'entreprises des secteurs public et privé mais également à travers l'offre de sessions de formation de haut niveau dans ses secteurs de spécialité, sessions auxquelles ont participé des experts et des chercheurs de plusieurs pays arabes. Elle tâche actuellement de généraliser     ces sessions de façon à les organiser à l'avenir hors du pays du siège chaque fois qu'une demande est déposée dans ce sens.